Levée de fonds pour le documentaire As Prescribed

Holly Hardman est une actrice et productrice de film As Prescribed. Elle a vécu l’enfer des benzodiazépines et de leur sevrage, elle est ce qu’on appelle une « survivante des benzodiazépines ». Elle a décidé de réaliser un documentaire pour informer le grand public, mais aussi les professionnels sur les ravages que font ces substances.

Elle autofinance son film par des fonds propres et des dons. Pour que le documentaire As Prescribed (=Comme prescrit) puisse voir le jour (certainement en 2018), elle a encore besoin de fonds pour terminer la production.

http://www.asprescribedfilm.com/donations.html

As Prescribed fera la différence! Le film ouvrira les yeux sur la situation critique des victimes des benzodiazépines, et sera un argument convaincant pour que la prise de conscience et le changement se produisent au-delà de la communauté des personnes touchées par les benzodiazépines (the benzo community). Une fois terminé, le film voyagera dans le circuit des festivals du film. Il sera également projeté dans tout le pays [USA] dans les théâtres et les espaces de projections publics indépendants afin que toutes les communautés où qu’elles se trouvent puissent être informées sur le fléau des benzodiazépines dans un cadre qui encourage la discussion et l’action. Le film sera également distribué aux médecins et aux fournisseurs de soins. Ces derniers sont peut-être ceux qui ont le plus besoin de connaître les horreurs de la bête benzodiazépine (benzo beast) et d’être familiarisés avec les méthodes positives afin qu’un changement s’opère dans le monde médical. Nous prévoyons aussi un partenariat avec une société de distribution dynamique en vue d’une diffusion télévisuelle internationale. Nous disposons déjà d’une lettre d’engagement d’une société de distribution très respectée. As Prescribed sera disponible sur de multiples plateformes de diffusion (Amazon, iTunes, etc…) et dans de multiples formats (y compris une version téléchargeable et des DVDs). Nous allons faire naître ce film!

Nous avons les connaissances. Nous avons la motivation et l’énergie pour. Mais, comme pour la plupart des documentaires produits par des indépendants, nous ne disposons pas de tous les fonds nécessaires pour terminer le film. Nous demandons votre aide. Si vous ne pouvez pas nous soutenir financièrement, s’il vous plaît, sollicitez votre famille, vos amis et toutes vos connaissances qui voudront bien vous écouter. « A qui va aller l’argent? ». Pour toutes questions, proposez-leur qu’ils me contactent (hollyhardman88@gmail.com). Montrez-leur la bande annonce. Bien évidemment, la bande-annonce ne raconte qu’un tout petit bout de l’histoire. Le film terminé, qui durera entre 85 et 90 minutes, parlera de notre histoire, comme nous avons besoin qu’elle soit  racontée: fidèlement, entièrement et puissamment.

Nous avons besoin de votre aide. S’il vous plaît fait un don, 100% déductible d’impôt, au film As Prescribed. Allez sur le site Women Make Movies http://www.wmm.com/filmmakers/sponsored_projects.aspx et faites défiler la page jusqu’au lien qui permet de faire un don au film As Prescribed. Ou envoyer un chèque à notre adresse aux Massachusetts: Gobbo Films, LLC, PO Box 662, Williamstown, MA 01267.

Merci!
Holly Hardman (As Prescribed’s never-say-die producer/director)

Traduction libre, Carole

Holly Hardman, la directrice et productrice du film, fait un appel de dons par le biais de l’association WMM (Women Make Movies):

http://www.wmm.com/filmmakers/sponsored_projects.aspx

Et les membres des communautés de soutien liées aux benzodiazépines (benzo community, w-bad.org, Benzo Brains, ….) lancent des campagnes pour lever des fonds, notamment la vente de T-shirts:

https://www.customink.com/fundraising/as-prescribed-benzo-warrior

J’ai été contactée par Nick, un des volontaires du mouvement w-bad qui assiste Holly Hardman, pour réaliser une petite séquence vidéo de soutien qui sera intégrée, avec de nombreuses autres contributions, à la vidéo qui lancera la campagne de levée de fonds. J’espère que cela permettra à Holly Hardman et à son équipe de réunir assez d’argent pour terminer le film et le diffuser courant 2018.

Merci pour votre soutien à ce magnifique projet!!

 

Carole

 

La bande-annonce du film: https://vimeo.com/153513444

Manuel de sevrage des psychotropes

Bonjour à tous,

En collaboration avec Thérèse et l’équipe du forum SoutienBenzo, j’ai élaboré un manuel de sevrage des psychotropes, dans lequel je rassemble les informations récoltées par Thérèse et mes connaissances:

Manuel de sevrage des psychotropes version mise à jour le 7 octobre 2017 (format PDF)

Pourquoi et pour qui ce manuel a été écrit?

Nous avons écrit ce manuel, car nous nous sommes rendu compte que le grand public, les médecins et les personnes qui souhaitaient gérer l’utilisation et l’arrêt de la médication psychotrope, ne disposaient pas d’une information claire, compréhensible et accessible concernant le fonctionnement des médicaments psychiatriques.

En écrivant ce manuel, nous voulions synthétiser et rendre accessibles les informations qui nous ont permis, à nous, de nous sortir de l’emprise de ces produits. Au travers de ce manuel, nous partagerons donc, avec vous, nos connaissances et nos années d’expériences dans le domaine de la médication psychotrope et du sevrage.

Nous, auteures et co-auteurs, avons tous été confrontés à la prise et à l’arrêt de la médication psychotrope et c’est grâce à notre propre expérience, aux recherches d’informations que nous avons menées et aux années que nous avons passées (et que nous passons toujours) à soutenir les personnes qui souhaitent prendre en main leur consommation de médicaments psychiatriques, que nous pouvons, aujourd’hui, vous proposer un manuel de sevrage qui se fonde à la fois sur des études scientifiques, des connaissances théoriques et sur une mise en pratique quotidienne et fructueuse de ces travaux scientifiques.

Notez que cet ouvrage n’a en aucun cas pour but de vous convaincre ou de vous inciter à arrêter de prendre votre traitement médicamenteux. Ce manuel a uniquement pour objectif de vous informer sur les différents aspects de la médication psychotrope. C’est dans cette perspective informative, que nous vous présenterons des protocoles, des méthodes et des techniques qui permettent de réaliser un sevrage qui respecte les spécificités de fonctionnement de chaque classe de médicaments psychiatriques et qui minimise ainsi les risques liés à l’arrêt de la consommation de ce type de produit.

Ce manuel a été conçu dans un objectif pratique. Notre idée est de vous proposer un contenu qui vous permette de facilement et rapidement mettre en pratique des méthodes, des techniques et des protocoles de sevrage qui sont soutenus par des études scientifiques et/ou des expériences de sevrages réussis.

Ce manuel a été conçu pour rendre l’information technique et scientifique accessible. Dans cette optique, nous avons choisi de simplifier et de synthétiser les contenus scientifiques et techniques.
Nous avons choisi d’expliquer, en des termes simples, les éléments qui nous semblent indispensables à la compréhension des concepts scientifiques sous-jacents aux divers protocoles et méthodes proposés, afin que vous soyez en mesure de comprendre comment ces derniers ont été construits et pourquoi ils l’ont été ainsi.

Nous espérons qu’au fil de cet ouvrage, vous trouverez les pistes qui vous permettront de comprendre ce que vous vivez.

Remarque :
Nous allons faire évoluer ce manuel au cours du temps. Actuellement, c’est la version bêta sortie le 29 septembre 2017 qui est en ligne. Il s’agit d’une version partielle qui ne contient, pour le moment, que les chapitres sur les benzodiazépines et le sevrage.
Il s’agit d’une version test qui a pour but de nous permettre de recevoir des retours de votre part, afin que nous puissions, le cas échéant, améliorer l’ouvrage avant d’en présenter une version finale complète.

Les chapitres qui détaillent l’information sur les antidépresseurs et les neuroleptiques sont en cours de rédaction. Notez cependant, que le chapitre sur le sevrage est général et fournit, de ce fait, des informations qui sont utilisables à la fois pour les benzodiazépines, les antidépresseurs et les neuroleptiques…

Finalement, nous n’insisterons jamais assez sur le fait qu’il ne faut jamais arrêter un traitement médicamenteux du jour au lendemain ou sans l’avis d’un médecin.

***

Retrouvez les différentes versions du manuel sur le page consacrée au sevrage: SEVRAGE

Manuel de sevrage des psychotropes version mise à jour le 7 octobre 2017 (format PDF)

 

Vous pouvez nous faire part de vos commentaires sur le forum SoutienBenzo ou en m’envoyant un e-mail:

Contact

Merci!

Carole

4ème vidéo de la série « un modèle des troubles psychologiques »

Bonjour à tous,

La 4ème vidéo de la série « un modèle des troubles psychologiques » est en ligne. Il s’agit d’une vidéo de présentation des troubles psychologiques dans laquelle je propose une première présentation générale des 4 grandes catégories de troubles psychologiques dans le modèle.

Vous y retrouverez donc:
1. les troubles anxieux
2. les troubles de l’humeur
3. les troubles psychotiques
4. les troubles somatoformes

Retrouver la série ici: Un modèle des troubles psychologiques

Très bon début de semaine!!
A bientôt,
Carole

6ème série de vidéos: un modèle des troubles psychologiques

Bonjour à tous,

J’ai entamé la réalisation d’une nouvelle série de vidéos dans laquelle j’expose, sous la forme d’un modèle, ma vision de ce que pourraient être les troubles psychologiques.

Le modèle que je vais construire est basé à la fois sur mon expérience personnelle, sur mes connaissances académiques, sur mes recherches personnelles et sur mes observations.

Dans les premières vidéos, je vais tenter de vous donner une vision d’ensemble des facteurs et des mécanismes qui peuvent entrer en jeu dans l’apparition des troubles psychologiques, dans leur maintien, dans leur aggravation et dans leur disparition.

Les 4 grandes catégories de troubles mentaux que je vais tenter de traiter sont:

  • les troubles anxieux
  • les troubles de l’humeur (dépression,…)
  • les troubles psychotiques
  • les troubles somatoformes

Lorsque vous visionnerez les premières vidéos, gardez à l’esprit que pour pouvoir vous donner un premier aperçu des facteurs et des mécanismes qui sont présents dans ce qu’on nomme les troubles mentaux, je prends quelques raccourcis pour simplifier le sujet et le rendre accessible. Au fil des vidéos, je vais de plus en plus approfondir et détailler les éléments qui entrent le ligne de compte afin de rendre visible toute la complexité de ce que d’aucuns nomment la maladie mentale.

Retrouvez les 2 premières vidéos de la série ici:

Vidéos: un modèle des troubles psychologiques
(anxiété, dépression, troubles psychotiques,…)

Très bonne journée à tous!!

Cordialement,
Carole

 

 

Mes activités en 2017

Bonjour à tous,

En ce début d’année 2017, je vais reprendre la direction de l’université, jusqu’en juillet où je devrais obtenir mon diplôme. Je vais également reprendre le travail d’information sur la médication psychiatrique et le monde de la psychiatrie, mais cette fois je vais le faire en l’adaptant à mon rythme de vie.

LIVRE

Tout au long de cette année, je vais me concentrer sur la mise par écrit de ce que j’ai compris de ce qui m’est arrivé, de pourquoi ça m’est arrivé et de comment sortir du cercle néfaste de la psychiatrie moderne et de ses traitements chimiques et non-chimiques.

Je vais proposer une première réponse à la question: « Qu’est-ce que la maladie mentale? » et je vais essayer d’expliquer les mécanismes qui sont derrière l’anxiété, la dépression, les psychoses, l’insomnie et les autres troubles qui sont actuellement très fréquents dans notre société moderne.

C’est à l’aide de l’outil Wattpad, que je vais rédiger et rendre disponibles mes réflexions autour de la « maladie mentale ». Cet outil permet aux auteurs de proposer gratuitement leurs écrits (en cours de rédaction ou terminés) à leurs lecteurs.

Je vais donc vous proposer de suivre la rédaction de mes écrits en temps réel. Comme cela vous pourrez suivre l’avancée de mes réflexions sur les divers sujets qui m’interpellent et commenter les parties qui ne vous semblent pas claires.

 

VIDEOS

Pour rendre plus accessible le contenu de mes réflexions, je vais également continuer à réaliser des séries de vidéos.

 

THEMES QUI SERONT TRAITES

Voici les divers thèmes que j’ai prévu de traiter:

  • Qu’est-ce que la maladie mentale dans notre société moderne?
  • L’anxiété, qu’est-ce que c’est et comment la gérer?
  • La dépression, qu’est-ce que c’est et comment en sortir?
  • Finissons-nous tous par devenir psychotiques ou schizophrènes sous médications psychotropes?
  • Pourquoi certains s’en sortent et d’autres pas?
  • Quelle est la différence entre une émotion et une pensée?

FORUMS

J’ai réalisé que les forums me prenaient trop d’énergie et qu’ils détruisaient ma motivation à continuer à informer les gens concernant le domaine de la psychiatrie et de la médication psychiatrique. J’adore l’équipe du forum de Thérèse qui fait un travail formidable pour soutenir, conseiller et guider les personnes qui sont en sevrage. J’aurai tant aimé pouvoir être plus forte et arriver à tout faire de front: réaliser des vidéos, écrire des livres, développer mon site, finir mes études, m’occuper de ma famille et soutenir individuellement les membres du forum. Mais ça fait trop, vraiment trop. Au final, j’ai tellement voulu en faire qu’en ces mois de décembre 2016 et de janvier 2017, j’ai tout mis de côté parce que j’étais débordée.

Je me suis alors dit qu’il fallait que je trouve un juste milieu pour pouvoir continuer à être utile dans l’information et le soutien des personnes qui sont en prise avec la psychiatrie et les médicaments psychiatriques. Je me suis dit que je ne pouvais pas de nouveau tout plaquer parce que je n’avais pas su gérer mes priorités dans le domaine.

MES PRIORITES

Maintenant, je réalise que je ne peux pas tout faire, qu’il est important que je me concentre sur ce que je fais de mieux pour pouvoir proposer efficacement mon aide et mes connaissances aux personnes qui ont en besoin. Je vais donc concentrer mes efforts sur trois points suivants:

  1. Continuer à acquérir des connaissances dans les domaines de la psychologie, de la psychiatrie, de la médication psychotrope, des neurosciences, des états modifiés de consciences, des thérapies alternatives, de l’alimentation, etc… (formation universitaire, en autodidacte et auprès de spécialistes)
  2. Livres et/ou guides: Mise par écrit de mes connaissances et de ma compréhension du domaine (psychiatrie, « troubles mentaux », « maladie mentale », médicaments psychiatriques,…)

  3. Réalisation de vidéos pour faciliter l’accès à l’information. Chaîne Youtube

 

Je vous remercie tous et toutes de votre compréhension.

Je tenais à présenter mes excuses à Thérèse et à l’admirable équipe de son forum pour ne pas avoir été capable de tenir mon engagement et ne plus être en mesure de continuer à intervenir sur le forum. J’ai présumé de mes forces dans le domaine et je vous prie de bien vouloir me pardonner.

 

Dans l’intention de ne plus décevoir personne, je vais faire tout mon possible pour ne prendre que des engagements que je peux tenir et mettre en place des stratégies qui me permettent d’aller au bout de ce que j’ai promis. Je vais donc m’engager à rédiger des livres et à proposer des vidéos pour vous guider vers la sortie de la médication psychiatrique et de la psychiatrie. Mais pour être sûre d’arriver au bout de ces deux projets, je vais prendre mon temps pour écrire et pour réaliser des vidéos, je vais le faire à mon rythme. Par conséquent, il ne sortira pas un livre par mois ou une vidéo par semaine. Il me faudra du temps pour tout mettre par écrit ou en images.

Merci de votre patience et de votre compréhension!

A très bientôt pour les premiers écrits,

Très bonne année à tous! Qu’elle vous apporte joie, bonheur, amour, réussite et surtout santé!

Du fond du coeur,

Carole

 

 

Astuce pour gérer une pensée intrusive

Comment interrompre une pensée ou un discours intrusifs, obsédant, répétitif et désagréable?

  1. identifier la pensée ou le discours interne non-voulu (obsédant, intrusif, inacceptable,…)
  2. baisser le volume de ce discours. Comme on baisserait le volume d’une radio qui nous gêne, je vous invite à baisser mentalement le volume de cette pensée intrusive et obsédante ou de ce discours interne qui ne vous convient plus. Baissez le volume de cette pensée, de ce dialogue interne. Atténuez la voix qui résonne dans votre tête, éloignez-la (Robbins, 1989).

Que faire si on entend une voix qui nous empêche d’agir?

Robbins (1989) répond: Laissez-la désormais dire la même chose, mais donnez-lui un ton enjôleur presque câlin: « Non, tu ne peux pas faire ça. » Quel effet cela produit? En principe, vous allez avoir très envie de faire ce que la voix vous interdit de faire.


Question de L.
Comment baisser le son mentalement de ces intrusions?
En ne s’y arrêtant pas sans doute?!?

Réponse de Carole

Non, ce n’est pas en ne s’y arrêtant pas que l’on peut baisser ces intrusions.

Lorsqu’elles viennent, tu sais les écouter puisqu’elles te font de l’effet (= elles te sapent le moral). Tu sais donc les écouter mentalement. Donc écoute une de ses pensées intrusives. Maintenant que tu l’entends bien, baisse le volume mentalement. Cela demande un petit effort au début, mais lorsque tu as compris comment faire, ce sera nettement plus facile de faire baisser le son de cette pensée intrusive.

Imagine-toi que cette pensée s’éloigne. Plus elle est loin de toi, moins tu l’entends. C’est comme si une personne te parlait en s’éloignant. Quand elle est proche de toi tu entends bien ce qu’elle te dit et au fur et à mesure qu’elle s’éloigne tu l’entends de moins en moins bien, pour ne plus l’entendre du tout lorsqu’elle est très éloignée de toi.

Maintenant, si ta pensée intrusive est une image (si tu la vois mentalement), tu peux procéder autrement. Regarde cette image. Est-ce que lorsque tu la rends plus lumineuse, elle est plus intense et te déprime / angoisse encore plus? Si c’est le cas, diminue la luminosité de cette image, rend la plus sombre. Tu peux également l’éloigner de toi (ou t’éloigner d’elle). Regarde cette image et décide de la laisser s’éloigner, de la rendre plus petite. Pose-la sur le wagon d’un train et regarde-la s’éloigner sur ce train qui part depuis le quai de la gare. Elle devient de plus en plus petite, jusqu’à fuir à l’horizon te laissant ainsi tranquille ;). Si elle revient par le prochain train, ne te laisse pas faire ;)! Remets là sur un autre train et envoie-la balader très loin de toi ;)! Recommence chaque fois qu’elle revient et elle reviendra de moins en moins souvent pour finir par ne plus revenir du tout. Et moins cette image sera là, moins elle aura un effet négatif sur toi.

Au début, cela demande un effort d’inverser le processus. Nous avons tellement l’habitude que ces pensées soient là que nous les accueillons presque en en augmentant le volume ou la luminosité ou l’intensité de notre accueil sur le quai de gare. On leurs laisse trop de place. On les laisse venir et même on en augmente l’intensité. Inverser cet accueil, ce n’est pas les ignorer, c’est les éloigner activement. Elles apparaissent, on ne laisse pas s’installer! On les embarque dans le premier train qui passe et on accélère la vitesse du train = on force la pensée à s’éloigner.
Elles envahissent notre tête par leur voix, par leur discours incessant! On les fait taire en s’éloignant d’elles (tu les laisses planter là et tu t’éloignes pour ne plus les entendre) ou en les forçant à s’éloigner de nous (tu les imagines en train d’être expulsées dans l’espace: plus elles s’éloignent, moins tu les entends et quand elles sont dans la stratosphère, elles ne peuvent plus te nuire, car tu imagines bien que leur voix ne portent pas jusqu’à la terre 😉 ).

Pour faire disparaître une pensée intrusive, tu as donc plusieurs moyens.
Si tu es visuelle et que tu vois une image qui te rend triste ou angoissée, tu peux travailler sur les propriétés de l’image: diminuer la taille de l’image, diminuer la luminosité de l’image, mettre l’image dans une boîte pour ne plus la voir, ajouter des choses dans cette image pour en changer l’émotion qu’elle te renvoie (par exemple un clown qui fait des bêtises et qui te fait bien rire,….
Si tu es auditive et que tu entends un discours (une voix) qui te rend triste ou angoissée, tu peux travailler sur les propriété du son: diminuer le volume de cette voix, éloigner cette voix (en la forçant à embarquer sur un train direction le pôle nord et ainsi en la forçant à diminuer de volume au fur et à mesure qu’elle s’éloigne de toi), déformer cette voix (= la rendre sensuelle, douce, comique ou enjôleuse… Par exemple, donne lui la voix de Donald Duck et tu verras que ses paroles auront beaucoup moins d’impact sur toi….)

Tu peux également combiner les deux modalités (visuelle et auditive) en travaillant sur l’image et le son d’une scène qui te revient sans cesse en tête.

On peut modifier l’impact que des souvenirs ou des pensées ont sur nous en changeant leur intensité émotionnelle. En insérant un clown dans une scène déprimante ou en donnant la voix de Donald Duck à une pensée négative, alors on peut changer l’impact émotionnel que cette image ou cette pensée a sur nous.
Pour cela, il faut bien évidemment travailler activement sur cette pensée, cette image ou ce souvenir pour en modifier les propriétés (visuelle, auditive, kinesthésique (=température,…)).

Cela demande un effort, mais une fois qu’on a compris le truc, on est en mesure de changer les pensées qui ne nous conviennent plus et qui nous nuisent.


Réponse de L.
Très intéressante ta réponse. Cependant tu sais bien, que les pensées s’enchaînent très rapidement. Je vais essayer de mettre la 1ere dans le train, peut-être cela arrêtera t’il les autres.

Réponse de Carole:

Oui, les pensées peuvent s’enchaîner rapidement. Cette propriété d’enchaînement a deux implications:

1. si tu identifies la première pensée, celle qui déclenche toutes les autres par effet domino et que tu travailles sur celle-ci, alors en la faisant taire (en l’éloignant, en baissant le volume, ….), par ce même effet domino, tu vas empêcher les autres de se déclencher et tu casseras ainsi l’enchaînement

2. sachant que les pensées peuvent s’enchaîner rapidement, autant faire en sorte que ce soit des pensées agréables qui s’enchaînent ;). Pour ce faire, c’est en déclenchant volontairement une pensée agréable que l’on peut lancer l’effet domino des autres pensées agréables qui lui sont associées et qui ont l’habitude (=automatisme) de se déclencher dès que tu penses à cette image agréable

Pour lancer un enchaînement positif, il faut penser à un moment où on était super bien. En intensifier les couleurs, la luminosité. Rapprocher ce moment de nous. Voir l’image en super grand et se plonger dedans. Donner aux sons un timbre agréable (voix douce qui berce, rire, etc…). Ressentir une température agréable et humer les odeurs qui étaient présentes lorsque ce moment agréable s’est produit.

Pour chasser les pensées / images intrusives et permettre à notre cerveau d’enchaîner des pensées/images/sensations agréables, on peut donc procéder en 2 temps:
1. éloigner les images intrusives désagréables, les pensées pessimistes, les sensations désagréables
2. rapprocher les images agréables, les pensées apaisantes, les sensations de bien-être

 

 


Bibliographie

Robbins, A. (1989). Pouvoir illimité: changez de vie avec la PNL.

Actualités novembre 2016

SITE
Création d’une foire aux questions dans laquelle je mettrai les interventions que j’ai faites sur les forums, par email ou ailleurs sur Internet: FAQ de Carole

VIDEOS
Ma professeure de yoga Sandra et moi allons réaliser une série de vidéos destinée aux personnes en sevrage ou en post-servage. Notre idée est de vous proposer des exercices de yoga permettant de détendre le corps et l’esprit. Voir les vidéos: Pratiques de Yoga ou directement sur Youtube

Préparation d’une nouvelle série de vidéos sur la question: Pourquoi certains s’en sortent et d’autres pas? Pourquoi certains retrouvent une bonne qualité de vie après la médication psychiatrique et d’autres pas?

LIVRE
Rédaction de la partie « Réflexion sur la maladie mentale »

FORUMS
Mise en « stand-by » de mes interventions sur les forums. Ne disposant que de peu de temps chaque semaine pour aider les victimes de la médication psychiatrique, j’ai décidé qu’il serait plus utile, pour le moment, que je concentre mes efforts et mon temps sur les activités qui me permettent d’informer le plus grand nombre.
Toutefois, je reste bien évidemment présente sur le forum de Thérèse ;), même si je n’assure plus de suivis individuels.

Merci de votre compréhension et surtout merci à Thérèse, JP et au reste de l’équipe du forum qui sont présents quotidiennement aux côtés des personnes qui ont besoin de soutien, d’aide et de conseils individuels concernant leur sevrage et la gestion de leurs symptômes. Merci d’être là! Vous êtes formidables, j’admire votre travail!!

PROJETS
Retrouvez un aperçu de mes projets sur la page Projets.

Très bon week-end à tous,
Cordialement,
Carole

« Se reconstruire », 10 ème et dernière vidéo de la série

Bonjour à tous,

La 10 ème et dernière vidéo de la série « Se reconstruire » après la médication psychiatrique est en ligne:

Reconstruction (vidéo 10): choisir d’agir sur les nombreux facteurs qui maintiennent les symptômes

Retrouvez les autres vidéos de la série ici: Playlist « Se reconstruire »

Bon week-end et à bientôt pour une nouvelle série de vidéos ;)!

Meilleures salutations,
Carole